Vous êtes nombreux, étudiants, jeunes diplômés ou travaillant depuis peu, à ne pas avoir d’idée précise de ce que vous voulez faire de votre carrière. Quelle voie choisir ? Où postuler ? Quel type d’entreprises privilégier ? Comment savoir ce pour quoi vous êtes fait ?

Fabrice Bernhard, fondateur de Theodo, diplômé de Polytechnique et de l’ETH Zürich, a quelques conseils à vous donner pour vous aider à vous orienter. Lors d’une conférence récemment donnée aux élèves de Telecom-Paristech, il a listé les choses essentielles qu’il aurait aimé savoir avant de commencer à travailler. 

Savoir ce qu'on veut 

« Beaucoup d’étudiants ont des difficultés pour s’orienter. Ils ont un diplôme parfois prestigieux mais pas vraiment d’idée de ce qu’ils veulent faire. Certains finissent par suivre des voies toutes tracées qui ne leur conviennent pas et dix ans plus tard, ils ne sont pas heureux là où ils sont et ils sont complètement paumés. Pourtant, on peut s’éviter ce genre de déconvenues en suivant quelques conseils et en se posant les bonnes questions. »

1. Donnez-vous rendez-vous dans 10 ans

« Quand je rencontre un étudiant qui réfléchit à son orientation, je lui demande où il veut être dans 10 ans. Est-ce qu'il veut exercer un job-passion, même s'il risque de sacrifier la rémunération ? Est-ce qu'il veut prioriser le temps perso' et trouver un job où il sort à 17h, même s'il risque de s'ennuyer ? Est-ce qu'il veut un job intense où il apprend beaucoup, au risque d'être stressé et de travailler beaucoup ? Quand on sort d'école on a tendance à choisir son premier job en ne pensant qu'aux deux-trois premières années de carrière. Pourtant une carrière dure beaucoup plus que trois ans et se projeter dans dix ans permet de faire de meilleurs choix maintenant. »

« Quand je rencontre un étudiant, je lui demande où il veut être dans 10 ans. »

Vos choix professionnels peuvoir avoir des conséquences sur toute votre vie, d’où l’importance de définir vos priorités : est-ce d’exercer un métier créatif et passionnant ? De gagner beaucoup d’argent ? D’avoir du temps libre pour voyager ou passer du temps en famille ? Savoir quelle vie vous avez envie de mener vous permettra de faire des choix professionnels adaptés, de privilégier un stage ou une entreprise en réfléchissant à la manière dont cette expérience va participer à la concrétisation de votre projet de vie. 

Bien sûr, cela ne doit pas vous empêcher de saisir des opportunités ou de changer d’avis en cours de route. Une carrière, c’est un savant mélange de planification et de hasard.

2. C’est le bon moment pour apprendre

« Les études, c’est un moment privilégié pour apprendre et c’est une superbe opportunité qu’il ne faut pas hésiter à saisir. Ne vous contentez pas de vos cours. Faites des MOOC pour acquérir des skills complémentaires, des projets personnels pour acquérir de l’expérience, choisissez des stages et un premier emploi qui font progresser vite. Bref, apprenez un maximum de choses ! »

Lorsqu’on est étudiant ou jeune diplômé, on n’a souvent peu de contraintes familiales et des horaires qui laissent du temps libre, c’est donc la meilleure période de la vie pour se former ! Soyez curieux, explorez de nouveaux domaines, mettez à profit votre temps pour parfaire vos connaissances, recherchez la compagnie de personnes qui vous aideront à progresser, etc. C’est également une bonne habitude à prendre car on devrait apprendre de nouvelles choses tout au long de sa vie !

3. Le monde a besoin de leaders du digital

« Depuis déjà quelques années, le digital transforme profondément le monde. Vous avez la chance d’être des « digital natives » : profitez-en ! Sachez que maîtriser l’aspect technique fait tout la différence dans la gestion d'un projet, même si on fait du conseil. Apprendre à coder n'est pas aussi compliqué que cela en a l'air et permet de savoir de quoi on parle. Pour valoriser ces compétences et avoir un réel impact, développez aussi votre leadership et votre confiance en vous et apprenez à bien communiquer. »

Vous avez la chance d’être des « digital natives » : profitez-en ! Sachez que maîtriser l’aspect technique fait tout la différence dans la gestion d'un projet, même si on fait du conseil.

Aussi bien pour développer vos compétences techniques, que votre savoir-être et votre leadership, il existe de nombreux outils méthodologiques : développement personnel, cours de théâtre, formations en ligne, coaching personnel, etc. Et ces outils existent aujourd’hui sous tous les formats : livres, podcasts, MOOC, etc. Il ne vous reste plus qu'à choisir celui qui vous convient ! 


Choisir un métier 

4. On peut exercer un travail qui a du sens sans sauver des vies

« Votre génération est connue pour vouloir trouver du sens dans le travail. C’est génial ! Mais le sens, ce n’est pas forcément sauver des vies. Avoir un impact, faire une différence, ça peut se faire de plein de manières différentes : en offrant un service de grande qualité, en créant un outil qui va faciliter la vie de ses utilisateurs, en développant une cohésion d’équipe qui permet à chacun de s’améliorer, en offrant un cadre de travail bienveillant à ses collaborateurs, etc. »

« Votre génération est connue pour vouloir trouver du sens dans le travail. C’est génial ! Mais le sens, ce n’est pas forcément sauver des vies. »

La question du sens est au centre des préoccupations des jeunes diplômés. Chacun veut exercer un métier qui a du sens, qui change le monde ou qui au moins y contribue. Mais cette condition peut parfois devenir tétanisante, tant elle prend d’importance. En acquérant de l’expérience, on réalise qu’il n’est pas nécessaire d’accomplir des choses héroïques pour faire des choses qui ont du sens.

5. Soyez agile en toute circonstance

« L'agilité est l'avenir du travail. Quand on dit "agile" on pense tout de suite "start-up", mais c’est vrai dans n’importe quelle taille d’organisation et c'est essentiel pour pouvoir innover vite et en continu. Choisissez des métiers où on vous enseignera cette agilité. Choisissez des boîtes qui vous enseigneront cette agilité. »

Les méthodes agiles ont transformé la manière de travailler et d’entreprendre. En quelques jours, on peut désormais lancer un produit et le tester. Cela a un impact considérable sur la manière de faire du conseil et de concevoir des produits ou des services. En lisant des livres tels que Lean Startup de Eric Ries ou encore Scrum in Action, de Phuong-Van et Andrew Pham, vous serez à mêmes de vous familiariser très facilement avec cette nouvelle manière de travailler.

Choisir une boîte

6. Privilégiez les entreprises en pleine croissance

« Quand on sort de l’école, on a plein d’idées reçues sur les entreprises à privilégier, on pense devoir ajouter de beaux logos sur son CV. Mais ce qu’il faut privilégier, ce sont les expériences les plus enrichissantes et ça vous allez les trouver dans les boîtes en forte croissance car la croissance de la boîte tire la progression de toute l’équipe. »

« Quand on sort de l’école, on pense devoir ajouter de beaux logos sur son CV. Mais ce qu’il faut privilégier, ce sont les expériences les plus enrichissantes. »

En début de carrière, le premier critère pour choisir son entreprise, c’est ce qu’elle a à nous apprendre car à ce stade, la richesse de vos expériences est fondamentale. Dans des structures en pleine croissance, il y a une émulation, une ambiance dynamique qui tire tout le monde vers le haut. On se penche sur des problématiques variées et on apprend bien plus. Ce n’est pas une question de taille d’entreprise : ce sont les petites start-up qui ont les plus fortes croissances, mais une PME peut stagner, comme une grosse entreprise, comme Google, peut être en croissance permanente.

7. Choisissez bien votre univers de travail

« On passe un tiers de notre temps au travail, il vaut mieux bosser avec des équipes sympas et inspirantes. Il faut avoir un bon feeling avec les gens avec qui on va travailler. Pour cela, il faut choisir un environnement de travail avec des valeurs qui nous correspondent, être curieux pendant les entretiens, se renseigner avant de signer, s’assurer que l’ambiance est bienveillante si la bienveillance est pour nous un critère essentiel. »

« On passe un tiers de notre temps au travail, il vaut mieux bosser avec des équipes sympas et inspirantes. »

Selon le secteur d’activité, la taille de la structure et l’environnement de travail qu'on choisit, l’ambiance et la culture d’entreprise seront très différentes : travailler dans une banque, dans les transports, dans une grosse agence de publicité ou dans une start-up tech, ça n’est pas tout à fait la même chose ! Pour s’éviter des déconvenues, il faut s’interroger sur le type de quotidien dont on a besoin ou envie et en tenir compte quand on postule dans une entreprise. En cas de doute, on peut obtenir un insight en décryptant l’attitude du recruteur lors de l’entretien ou en demandant tout simplement à des personnes ayant travaillé dans l’entreprise, sur LinkedIn ou via le programme alumni - les anciens élèves - de son école.


Pour pouvoir vous orienter de manière stratégique, il faut donc avant tout vous connaître, savoir ce dont vous avez envie au quotidien, apprendre un maximum de choses pour ouvrir votre champ des possibles et ainsi être en mesure de faire des choix professionnels qui vous permettront de vivre la vie professionnelle dont vous rêvez.


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

Photo by WTTJ @Theodo

Envie de rejoindre Theodo ?

Newsletter

Suis-nous !